L’explosion jazzy : Anis Benhallak

     10

C’est dans le cadre des Contre-Plongées, un événement clermontois, que j’ai découvert Anis Benhallak.

Retour sur son groupe, sa musique et ce concert.

Mais qui est donc Anis Benhallak ? 2

Il nous vient tout droit d’Algérie, auteur et compositeur, ses musiques ont une sonorité orientales bien marquées.

Ses compositions sont un mélange de plusieurs styles : jazz, rock, sonorités africaines, la funk, le classique et des musiques traditionnelles.

Maintenant installé à Paris, Anis Benhallak monte son groupe : Paradoxical Project. Déjà présenté au Jazz à Vienne en 2013, les artistes nous ont fait le plaisir de jouer sur la scéne Clermontoise le 23 Juillet 2015.

Une explosion auditive.5

C’est dans la cours du centre Blaise Pascal qu’à lieu le concert, un lieu à la fois intimiste et ouvert au grand air.

Le concert débute, levé par la voix envoûtante de Mehdi Askeur dans un chant arabe saisissant. On approche du sacré lorsque l’on écoute sa voix, on s’imagine facilement des déserts de sable chaud, les couleurs chaudes de l’Algérie, des odeurs d’épices viendraient presque nous titiller les narines…

Le concert ce poursuit avec Clarence Le Bienheureux, titre phare de l’album Paradoxical Project. La machine s’emballe, les styles musicaux se mélangent avec finesse, le rythme de la batterie invite les corps à se mouvoir et à vibrer en même temps que l’instrument.6

Vient Imaginarium qui nous porte et nous berce d’abord dans des songes éloignés de Clermont-Ferrand, puis qui nous réveille avec des sonorités funky. Le titre jongle entre ces deux univers avec une guitare plus qu’électrique et un solo de batterie qui nous fait nous envoler.

Le concert se poursuit, nous faisant voyager de compositions en compositions.

Paradoxical Project c’est un surprenant mélange des genres, des musiciens qui prennent plaisir à jouer et à partager leur bébé.

Sur scène Anis Benhallak est vrai : d’une concentration extrême, prenant plaisir avec son instrument, mais ne sachant trouver les mots lorsqu’il s’agit de s’approprier le micro. (mais son humour rattrape tout !)

Batterie, guitare électrique, trompette, saxophone, clavier, percussions, basse et chant se rejoignent pour nous faire vivre une expérience originale.

3

4Je vous laisse découvrir… Bonne écoute !

Son facebook

Son site web

Crédits photos : Alicia Bertola

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s